Sélectionner une page

Si le site Web de votre entreprise n’est pas encore adapté aux écrans des téléphones intelligents et des tablettes, il faut agir vite! Après avoir dépassé le poste fixe comme principal outil de navigation Web au Canada et à l’échelle du monde en 2014, le mobile devient également un incontournable au Québec.

Selon les derniers chiffres du CEFRIO, chez les Québécois de 35 à 54 ans, c’est maintenant 28% des heures passées sur Internet qui le sont sur appareil mobile, un chiffre qui grimpe à 41% chez les 18 à 34 ans.

On ne peut donc plus ignorer l’importance de la variété des grandeurs d’écran dans la conception d’un site Web. Grandeur des images, longueur des textes, visuels : pensez que votre contenu sera visionné sur un écran de moins de 4 pouces — allez à l’essentiel!

Mais pour rendre l’expérience encore plus fluide, il s’agit maintenant de faire en sorte que les utilisateurs puissent naviguer sur votre site en tenant leur téléphone d’une seule main, et donc en se servant uniquement de leur pouce. C’est l’ère du multitâche. Mettez-vous dans la peau de celui qui vous consulte en buvant son café, en brassant sa sauce à spaghetti ou en zappant sa télé de l’autre main!

 

Faire plaisir à Google

Rappelons-nous aussi que Google a annoncé en avril 2015 qu’il commencerait à pénaliser les sites non adaptés dans les résultats de recherche sur appareils mobiles, ce qui rend cette adaptation inévitable si vous ne voulez pas voir éventuellement votre position sur la SERP (search engine research page) dégringoler en flèche.

 

Design adaptatif ou réactif?

Une fois la décision prise d’adapter son site au mobile, il faut aussi se demander de quelle façon y parvenir. La réponse dépendra des objectifs que vous vous fixerez et des types de conversions que vous souhaitez atteindre.

Le design réactif (ou responsive en anglais) est le plus simple à réaliser, car il demande une seule conception qui s’adaptera à tous les types d’écran. Les contenus resteront les mêmes dans tous les cas, mais iront simplement se repositionner pour faire en sorte que le texte demeure suffisamment gros pour être lisible. Par exemple, de quatre colonnes sur grand écran, le contenu de votre site s’alignera en une seule sur téléphone intelligent.

Cette façon de faire est bien évidemment moins coûteuse, mais il faut encore une fois se rappeler de penser mobile d’abord (mobile first) lorsque vous développerez votre contenu. Un long paragraphe, ramené sur un écran de 2 pouces de large, ne sera pas plus invitant, même s’il est de grosseur suffisante pour être lisible.

Quant au design adaptatif (adaptive), il s’agit de créer une expérience différente pour les internautes qui consulteront votre site sur écran fixe et sur mobile. On se demandera alors ce que chaque type d’utilisateurs cherchera sur chacun de ces appareils en s’intéressant au parcours du consommateur.

Par exemple, sur mobile, la première chose que votre visiteur voudra trouver sera peut-être votre numéro de téléphone ou votre adresse, car il sera déjà en route et sur le point de convertir — ne reste plus qu’à lui offrir ce qu’il cherche, et il franchira votre porte dans quelques minutes. J’entends déjà la clochette sonner. Profitez-en!

Vérifiez ici si votre site est mobile aux yeux de Google

Des questions?

N’hésitez pas, ça nous fait toujours plaisir de jaser avec vous!

Contactez-nous