Sélectionner une page

Du 9 au 12 mars derniers, j’ai eu la chance de participer au Global Leadership Program organisé par Give1 Project à Paris. L’événement réunissait des entrepreneurs et citoyens engagés provenant de plus de 30 pays différents, et visait à renforcer notre réseau international pour mieux faire avancer nos projets respectifs. Retour sur une aventure mémorable… malgré tout.

Pourquoi ce «malgré tout»? Principalement parce que ce rendez-vous ne s’est pas montré à la hauteur des attentes que nous y avions placées. Que ce soit au point de vue de l’organisation, du contenu ou du format des rencontres, il y avait décidément matière à amélioration. Mais, au final, je dois dire que j’en reviens tout de même grandie et mieux outillée pour poursuivre ma vie d’entrepreneure. Parce qu’en affaires comme dans toute autre sphère de notre quotidien, les apprentissages ne viennent pas toujours par là où on les attendait!

La délégation québécoise

Le Québec avait décidément une délégation formidable formée de 18 jeunes dynamiques aux projets et horizons très variés, qui ont suscité de riches échanges. À cet effet, le travail de sélection réalisé par LOJIQ parmi les très nombreuses applications reçues a été impeccable. Nous avons tissé au cours de ces journées des liens forts qui, j’en suis certaine, pourront non seulement déboucher sur des possibilités professionnelles futures, mais également sur des amitiés durables et sur un réseau de soutien et de collaboration de grande valeur.

Délégation québécoise au Give1 Project à Paris

Crédit photo: Ezra Bridgman

La rencontre des cultures

Côtoyer des cultures différentes est source d’apprentissages infinis. C’est en soi chaque fois une expérience enrichissante à tous les points de vue. Il a beaucoup été question dans le cadre de ce programme de l’Afrique et de son essor. Bon nombre des participants étaient d’ailleurs issus de ce continent. Leur rencontre s’est révélée riche en enseignements, et j’en reviens avec une meilleure compréhension de leur réalité.

Bien qu’ayant voyagé dans plusieurs pays déjà et ayant côtoyé des personnes d’origines diverses dans le cadre de mes fonctions professionnelles, je me retrouvais pour la première fois dans un contexte de développement des affaires à l’étranger, sur un terrain où je ne maîtrisais pas les règles du jeu. Ce fut donc une expérience toute nouvelle qui m’a beaucoup appris.

Je dois dire que le caractère un peu rebelle des Québécois — qui n’hésitent pas à poser les questions qui s’imposent et à exiger des réponses — confronté à un certain système de hiérarchie, qui semble impliquer que chacun ait sa place et s’y tienne sans broncher jusqu’à ce qu’il gravisse certains échelons, a pu causer quelques étincelles par moments.

Il semblerait qu’il y ait décidément une façon américaine de concevoir les rapports sociaux, où chacun est libre de s’exprimer et considéré comme un égal d’entrée de jeu, et que le Québec y adhère particulièrement. Une distinction culturelle que j’apprécie d’autant plus maintenant que je réalise que nous sommes chanceux de pouvoir nous accomplir professionnellement tout en demeurant pleinement authentiques — et critiques!

Le pitch devant une salle comble… et mondiale

Encore une fois, je me suis souvent exprimée en public, que ce soit devant des gens d’affaires ou encore dans le cadre de formations que je donne. Mais je pense que c’était la première fois que je me retrouvais devant plus de 150 personnes — issues de plus 30 pays de surcroît — pour faire mon pitch!

Étonnamment, j’ai été d’un calme serein malgré la légère appréhension qui se fait toujours sentir avant une telle allocution. Je pourrai ainsi repenser à cette prestation chaque fois que j’aurai à me représenter devant un groupe, pour me calmer un peu en me rappelant que je suis totalement à la hauteur!

Annick Vigeant en pitch à l'ESG Paris

Crédit photo: Give1 Project

Je souhaite en profiter pour remercier sincèrement Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) de leur appui et de leur encadrement dans le cadre de ce projet. Ils m’ont offert des services impeccables tout au long du processus.

Leur appui m’a été précieux, et il est essentiel au développement de la mobilité de la jeunesse québécoise. Je leur suis très reconnaissante de m’avoir permis de vivre cette aventure hors du commun accompagnée d’une si belle délégation. Longue vie à LOJIQ!